Bertrand Magloire Mendouga parle de son élection à Maputo

Bertrand Magloire-Mendouga président Confédération africaine boxe

C’est une nouvelle retentissante qui nous est parvenue de Maputo, où se tenait ce 15 Septembre 2022 le tout premier conseil d’administration de la Confédération Africaine de Boxe, depuis l’élection du camerounais Bertrand Magloire Mendouga à la tête de l’instance faîtière de la boxe africaine. Son compatriote André Basile Kalong, a été élu à l’unanimité des membres, Secrétaire Général de la Confédération Africaine de Boxe, portant ainsi le Cameroun au panthéon de la boxe continentale. (LIRE AUSSI :Le Coq Sportif viré du Cameroun, les médias français s’attaquent à Samuel Eto’o).




« Mes impressions sont très bonnes, j’avoue que c’est le fruit d’un travail de longue haleine, ce travail a été conçu depuis fort longtemps. Cela a commencé par l’élection du Président Mendouga à la tête de la confédération africaine de boxe, ce qui n’avait pas été une tâche facile car en face il y avait des adversaires redoutables, mais compte tenu de notre background, compte tenu de l’expérience que nous avons accumulé, compte tenu du soutien de notre gouvernement, je voudrais profiter de l’occasion pour remercier le Ministre des Sports et de l’Education Physique d’avoir adoubé nos candidatures.

Du #237 représenté par Bertrand Magloire Mendouga

Je voudrais également remercier le chef de l’État son excellence Paul Biya pour avoir parrainé ces candidatures, pour qu’aujourd’hui nous soyons au panthéon de la boxe africaine. Cela est tout à l’honneur de notre pays qui montre à la face du monde et de l’Afrique que nous avons des compétences qui valent et qui peuvent gérer la confédération africaine de boxe pour la mener vers des lendemains meilleurs. » A-t-il réagit à chaud après son élection. (LIRE AUSSI : Cameroun : One All Sports nouvel équipementier des Lions indomptables).




Rappelons que le 16 juillet 2022, Bertrand Magloire Mendouga alors Président de la Fédération Camerounaise de Boxe, avait été porté à la tête de la Confédération Africaine de boxe en obtenant 21 voix des 40 délégués africains présents au Congrès électif, devant l’Algérien Nouredine Fazil-Ferhat, président de la Fédération algérienne de boxe (FAB) avec 10 voix et l’Ougandais Moses Muhangi (9 voix). Il est désormais rejoint aux destinées  de l’administration de la confédération par son compatriote et Secrétaire Général de la Fécaboxe, André Basile Kalong.

Laisser un commentaire