Cameroun: le Président Paul Biya crée l’Hôpital Général de Garoua le 1er septembre 2022

Ville de Garoua Hôpital Général de Garoua

L’Hôpital général de Garoua verra le jour bientôt, à la faveur d’un décret signé par le Président Paul Biya le 1er septembre 2022 portant création, organisation et son fonctionnement de l’Hôpital Général de Garoua. Après l’Hôpital Régional, l’Hôpital de Référence et le Centre Hospitalier Régional, Garoua a désormais un Hôpital Général. La nouvelle a circulé comme une trainée de poudre dans la capitale régionale du Nord du Cameroun et a été abondamment relayé dans les réseaux sociaux. (LIRE AUSSI : Ngaoundéré intensifie la lutte contre les violences basées sur le genre).




Il s’agit du premier hôpital général dans tout le septentrion et c’est avec joie que tout le Grand Nord a accueilli l’annonce de la construction de cette grande structure sanitaire qui vient combler davantage le gap dans le secteur de la prise en charge sanitaire, et apporter des solutions multiples aux différents problèmes des populations : « C’est un ouf de soulagement après cette annonce. Le Président en nous envoyant ce genre d’hôpital de haut niveau ici à Garoua, nous sauve de l’enclavement, car on n’aura plus besoin de se référer à Yaoundé ou Douala pour les problèmes de santé. Tout sera désormais ici sur place », confie un habitant de Garoua tout joyeux. (LIRE AUSSI : Cameroun : tensions entre Médecins Sans Frontière (MSF) et les Autorités).

Les missions de l’Hôpital Général de Garoua

Par la création de cet établissement sanitaire, le chef de l’Etat vient une fois encore de réaffirmer son attachement à la région du Nord, fille aînée du Renouveau. Et aussi à toute la partie septentrionale du pays. Pour Alla-Barka, Homme politique : « c’est la concrétisation des promesses présidentielles en acte. La création de cet hôpital général à Garoua prouve que le président n’a pas oublié le Grand Nord ». Au-delà de la création récemment à Garoua d’une université d’Etat et surtout de la Faculté des Médecines et de Sciences Biomédicales, cette nouvelle née de la région vient non seulement renforcer le système de soins, mais aussi assurer la formation du personnel sanitaire.




Selon son décret de création, cet hôpital sera chargé  de dispenser les soins médicaux et paramédicaux de haut niveau, de servir de support pédagogique à la formation du personnel technique et administratif, plus particulièrement dans le cadre de la formation des spécialistes dans diverses disciplines médicales et paramédicales, de promouvoir la coopération et la recherche  dans les domaines des sciences de santé et de participer à toutes les activités ou opérations à caractères scientifiques, sanitaires ou médicales.

Organes de gestion

Les organes de gestion de l’Hôpital Général de Garoua sont le Conseil d’administration et la Direction Générale. Le Conseil d’administration est chargé de définir, orienter la politique générale de l’hôpital et d’en évaluer la gestion. Il comprend 10 membres parmi lesquels un représentant de la Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales. Cela prouve à suffisance la volonté du Président de la République à professionnaliser les enseignements avec en ligne de mire la pratique offerte à la Faculté de médecine de Garoua pour une bonne formation des futurs médecins dans cette faculté.




Pour Noné Passah, étudiant en faculté de médecine : « c’est un élément capital dans notre formation. Cet hôpital sera pour nous un cadre idéal d’application de nos cours théoriques reçus en classe ». A sa camarade Calice de renchérir : «  cela va nous faciliter de poursuivre dans la spécialisation ici sur place ». Toutes les couches de la population de Garoua trouvent leur compte dans cette nouvelle venue dont l’inauguration est vivement attendue.

Laisser un commentaire