Cyrus Ngo’o : réformateur du PAD pour un Cameroun toujours prospère

Cyrus Ngo'o DG PAD

Cyrus Ngo’o est pourtant natif de de la forêt équatoriale (Messamena dans le Haut-Nyong, dans la région de l’Est-Cameroun), mais cet administrateur civil et Directeur Général du Port Autonome de Douala (PAD), a plutôt la vision d’un homme de la savane. C’est-à-dire qui voit au loin et donc à même d’anticiper. Contrairement à cet homme de la forêt qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

Diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM), le DG du PAD également titulaire d’un MBA en administration des affaires obtenu au Québec, démontre chaque jour qui passe qu’il a fait siennes les paroles contenues dans la deuxième strophe du chant de ralliement O ! Cameroun, berceau de nos ancêtres. Lesquelles stipulent : « nous travaillons pour te rendre prospère, un beau jour enfin, nous serons arrivés ». Tout ce que fait Cyrus Ngo’o et spécifiquement depuis qu’il est à la tête du port autonome de Douala, va dans ce sens. Ces actions peuvent se résumer en : « le Cameroun d’abord ».

Intégrité

Quand bien même il a beau vouloir agir en toute discrétion, la valeur-ajoutée des actions est de Cyrus Ngo’o est celle qu’on ne peut mettre sous le boisseau. Brillant et intègre, celui qui a laissé une marque indélébile à la division des infrastructures et des affaires techniques dans les services du Premier ministre avant sa nomination au Pad, apparait comme « un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison ».

Et tout ça, parce qu’il ne pactise pas avec les méchants, parce qu’il a le patriotisme qui coule dans ses veines. Ce qui lui a valu à une certaine époque d’être le conseiller du Premier ministre sur les questions relatives au suivi et à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines foncier, énergétique, de l’eau, des travaux publics, des mines et surtout portuaires.

Cyrus Ngo’o a fait des classes

En effet, le DG Cyrus Ngo’o a longtemps assisté le chef du gouvernement dans les questions relatives au suivi et à la mise en œuvre des politiques publiques dans plusieurs administrations : aux ministères des Transports, des Postes et Télécommunications, de l’Industrie, des mines et du développement technologique, de l’Habitat et du développement urbain, de l’Energie et de l’eau, des Travaux publics et des Domaines, du Cadastre et des affaires foncières.

Pendant ces moments, jamais il n’a été question de scandale de quelque nature que ce soit. Aujourd’hui à la tête du Port Autonome de Douala, « Monsieur grands projets » continue d’implémenter cette dynamique qui participe au rayonnement de cet instrument économique, principale porte d’entrée au cœur de l’Afrique.

Stève Njoh

Stève Njoh est le directeur de publication de l'hebdomadaire Ça Presse. Journaliste spécialisé dans l'analyse des faits géopolitiques.

Stève Njoh has 74 posts and counting. See all posts by Stève Njoh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *