Concours « villes propres » : la commune de Douala 2ème éternelle 2ème ?

Denise Fampou, Maire de Douala 2ème

La commune de Douala 2ème encore 2ème au classement du concours des villes propre du Cameroun. Si la 35ème édition de la journée mondiale de l’habitat a connu une grande réussite en terme de mobilisation et d’enseignement, un fait n’aura pas manqué de marquer les esprits : la proclamation des résultats du concours « villes propres » lancé par le Minhdu.




Les résultats de ce concours auront constitué l’un des faits majeurs de la célébration de cette journée mondiale consacrée à l’habitat. Laquelle se célèbre le 4 octobre de chaque année. Un autre fait aura celui relatif aux récompenses accordées à ceux qui se seront illustrés dans des idées ou projets urbains. Pour ce faire, trois lauréeats ont aussi été primés. Ils ont reçu des chèques allant d’1 à 2 millions de FCFA.

85 millions de FCFA pour Douala 2ème

Si pour la première fois, la commune d’Ebolowa II est entrée dans la « cours des grands » en remportant le premier le prix. Un fait qui n’aura pas échappé aux observateurs avertis, c’est encore cette deuxième place occupée par la commune d’arrondissement de Douala 2, comme lors de la dernière édition.




Engrangeant la rondelette somme de 85 millions de FCFA devant la ville de Buea classée à la troisième position pour 75 millions de Fcfa empochés. Les communes de Yaoundé V et Mokolo dans l’Extrême-Nord prennent respectivement les 4ème et 5ème places pour des récompenses d’une valeur de 70 et 65 millions de FCFA. Tandis que Bangangté (6ème) et Garoua II (7ème) bénéficient de 60 et 55 millions de FCFA. Les 8ème et 9ème positions sont consacrées aux communes de Bertoua I et Nganha dans l’Adamaoua avec des primes de 50 et 45 millions de FCFA. Le prix spécial est revenu à la commune de Mbengwi dans le Nord-Ouest.




Que faudra-t-il donc à la commune d’arrondissement de Douala 2 pour occuper enfin cette première place au regard de l’engagement qu’a toujours manifestée Denise Fampou, maire de cette collectivité territoriale décentralisée en matière de lutte contre l’insalubrité et d’amélioration des conditions de vie des populations conformément à cette vision qui veut que les élus locaux des dix régions du pays, des autorités traditionnelles et des populations s’impliquent dans l’entretien et la préservation des espaces urbains. Ce qui est sûr, c’est qu’à une autre occasion, les efforts déployés ici seront récompensés.

Please follow and like us:

Alain Soppo

reporter

Alain Soppo has 30 posts and counting. See all posts by Alain Soppo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *