Les lauréats du concours national villes propres du Cameroun sont connus

Youpwè concours ville propre

En marge de la semaine consacrée à l’habitat, la Mindhu y a adjoint le concours des villes propres du Cameroun afin de développer dans nos CDT la culture de l’assainissement urbain sans lequel il serait difficile d’y vivre en toute quiétude.







Lancé à l’initiative de la Mindhu Ketcha Courtès, bien avant d’accéder au magistère qui est désormais le sien, ce concours en plus d’avoir fait des émules, s’est mué en institution en intégrant par ailleurs l’impératif qu’ont les CDT à faire de l’assainissement public une préoccupation de tous les instants. Et c’est à ce titre qu’en dépit du caractère spécial du concours de la récente édition ayant coïncidé avec la célébration de la journée mondiale de l’habitat que notre pays a eu l’insigne honneur d’abriter, ledit concours revêtait une signification singulière.







Ceci pour à la fois marquer l’ancrage de notre pays en ce qui se fait le mieux en la matière mais davantage pour affirmer sa détermination à toujours réserver le meilleur à ses populations en termes de qualité de vie. Et c’est à juste titre que des lauriers ont été distribués aux communes méritantes classées par ordre de mérite :

1e  Commune d’Ebolowa 2e

2e  Douala 2e

3e  Buea

4 Yaoundé 5

5 Mokolo, Extrême-Nord

6  Bangangté

7  Garoua 2

8 Bertoua 1e

9  Ngan’ha, Adamaoua







Prix spécial commune de Bengwi

Des distinctions qui devraient constituer pour les autres communes territoriales décentralisées, un motif d’émulation et bien plus d’intégration dans leur déploiement quotidien de la variable assainissement urbain afin de contribuer ainsi à l’avènement de villes propres à tous points de vue.

Please follow and like us:

Simon Ngaka

Journaliste, Écrivain et analyste géopolitique

Simon Ngaka has 61 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *