Habitat et gestion communale au Cameroun : conclave déterminant entre parties prenantes

ONU-HABITAT Maimunah Mohd et la Mindhu Ketcha Courtès

En prélude à la célébration de  la journée international de l’habitat, le Fonds spécial d’équipement et d’intervention communal (Feicom) a abrité le dimanche 3 octobre 2021, une séance de travail portant sur la gouvernance urbaine au moyen de la décentralisation.

Facebook(S’ouvre dans un nouvel onglet)




La réunion s’est tenue en présence de la directrice exécutive de l’ONU-HABITAT, Maimunah Mohd Sharif qui s’est félicitée de l’organisation ce dialogue de haut niveau impliquant les différentes administrations de la restructuration urbaine au Cameroun. Aussi nous dit-elle : « je suis très heureuse d’avoir pris 3 heures de temps pour discuter de la restructuration urbaine des nombreuses villes au Cameroun. L’un des points que j’aimerais partager avec vous avant de débuter ses travaux de reformes urbaines est la base de données. Sans ceci, il sera difficile pour nous de connaitre de développement quel type de développement ou d’évolution sera nécessaire pour les infrastructures. Pour ce faire, nous aurons besoins d’intégrer les communautés locales ».




La Minhdu, Célestine Ketcha Courtès quant à elle a exhorté les collectivités locales décentralisées notamment les maires à s’engager davantage afin d’aboutir à une transformation physionomique des quartiers précaires des communes du Cameroun. Le directeur général  du Feicom a pour sa part plaidé pour une approche inclusive impliquant à la fois les acteurs de l’administration et les populations riveraines : «c’est le dialogue et le manque de communication avec des personnes riveraines qui sont installées. En prenant le cas du Feicom aujourd’hui, que notre position dans le quartier a changé de façon fondamentale. Quand nous étions dans nos anciens locaux et que cet espace qui nous appartient servait de stade de football et de lieux ou les cultures  étaient faites par les populations environnantes…».

Inclusion dynamique

La promiscuité existant entre bidonvilles et structures urbaines décentes remet au goût du jour la nécessité d’arasement vers le haut des quartiers de nos cités urbaines. Raison pour laquelle l’initiative prise à ce propos par le Directeur Général du Feicom s’est voulue opportune à souhait car, il a mis autour de Madame le directeur exécutif  de l’ONU-Habitat en charge de la localisation des ODD : les maires, les élus régionaux, les acteurs du public, du privé, pour échanger sur le facteur clé de la modernisation de nos villes voulu par le président de la République Paul Biya.  Qui passe par la rénovation de nos quartiers précaires, qui passe par la restructuration de nos bidonvilles.




Il n’est pas acceptable qu’au cœur de Yaoundé qu’on ait encore des «elobis». Il s’agit de transformer le cœur de Yaoundé. C’est pour cela que cet après midi, toutes les entreprises citoyennes du secteur  ont partagé leur avis sur les clés de succès et nous pensons comme madame le Directeur de l’ONU-Habitat, que cette démarche est une démarche qui doit  tenir  compte des 4P (Partenariat Public Privé avec les Populations).  D’où le rôle primordial des élus locaux. Elle se réjouit de ce qu’au Cameroun au moment où  le Président de la république a fini avec la décentralisation. Il s’agit donc, pour les maires de s’engager maintenant. Car les changements climatiques sont une réalité. L’atteinte des ODD, nous avons 9 ans devant nous.




C’est maintenant qu’il faut agir, agir par les actes parce que nous avons les statistiques, nous avons les données. Nous sommes à 70% de quartiers précaires dans nos grandes métropoles. Il s’agit pour les maires de s’engager. Ils ont la chance d’avoir la Maetur, la SIC, le Crédit Foncier, d’avoir le Feicom, d’avoir les partenaires du secteur privé que le chef de l’Etat a appelé autour de la table en viabilisant des espaces. Madame le directeur de l’ONU-Habitat à découvert Olembé dans sa phase une, et nous avons deux, phase 3. Il s’agit en plus des rénovations d’aller vers des nouvelles villes pour désengorger le cœur de nos cités capitales.

Please follow and like us:

Alain Soppo

reporter

Alain Soppo has 30 posts and counting. See all posts by Alain Soppo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *