Activités foncières : des guichets uniques pour Douala et Yaoundé

Vue aérienne activité foncière

Afin de les diluer ou de les éradiquer totalement, les litiges fonciers seront simplifiés dans la diligence de leurs solutions, notamment dans les agglomérations urbaines de Douala et Yaoundé où ces problèmes se posent avec acuité. Cela, à la faveur de la nouvelle instauration des guichets uniques où se retrouveront désormais toutes les informations relatives aux opérations foncières qui permettront d’accélérer le processus auprès des conservateurs fonciers des villes concernées.




Il s’agit d’une véritable révolution quand on connait la lourdeur caractérielle qui affectait le foncier et en complexifiait le règlement en cas de litige entre les parties. Bien évidemment, avec la célérité retrouvée en matière procédurale, il sera également plus aisé d’entreprendre toutes les opérations concernées relevant de la publicité, l’enregistrement et l’acquittement des redevances qui y sont liées. Autant dire, un arrimage à l’ère de la dématérialisation des opérations traditionnelles, avec en prime la dilution de la manipulation des espèces porteuses des velléités de corruption.




Intégrant ainsi les préceptes fondateurs de la gouvernance, ces guichets uniques viennent par ailleurs assurer un meilleur suivi du foncier en l’expurgeant singulièrement des doublons généralement à l’origine des litiges interminables.

Relèvement substantiel des recettes domaniales et foncières

Au demeurant, ces guichets ont la particularité d’œuvrer au moins au relèvement substantiel des recettes domaniales et foncières, tant il sera plus aisé d’en maîtriser aussi bien la structure que l’effectivité du fait d’une mise à jour de leurs données. Et quand bien même on en est encore aux essais fonctionnels de ceux-ci, il ne fait point de doute qu’à brève échéance, ils constitueront un nouveau centre de recettes pour l’état qui en a bien besoin pour relancer l’économie nationale.

Aussi, y a-t-il lieu d’exalter ce type de réforme structurelle qui, en plus d’ancrer notre pays dans la modernité, lui permet d’entrevoir avec beaucoup plus de sérénité l’avènement à date de son émergence. Bien plus, participant de la prise en compte effective des recommandations issues du dialogue permanent public-privé à travers le Cameroon Business Forum, cette nouvelle mesure vient inéluctablement montrer que cette plateforme est effectivement suivie et contribue de manière notable aux avancées perceptibles de l’Environnement des affaires et partant, à l’amélioration de la notoriété du pays.

Please follow and like us:

Alain Soppo

reporter

Alain Soppo has 30 posts and counting. See all posts by Alain Soppo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *