Une stèle érigée à Douala en la mémoire des soldats Camerounais morts au front

la stèle en hommage aux soldats morts au front

Des soldats camerounais morts au front ont eu droit à une stèle érigée à Douala pour perpétuer la mémoire de leur sacrifice suprême. L’armée camerounaise lutte contre des bandes armées sur tous ses fronts depuis presqu’une dizaine d’années. La cérémonie y relative s’est déroulée le 27 août 2021 à la base navale de Douala sous l’œil vigilant du Contre Amiral Jean Mendoua, chef d’état-major de la marine nationale, en présence de Christophe Ndzana Mvondo, commandant de la base navale de Douala et les familles des valeureux soldats  tombés sur le front des opérations.




Beaucoup d’émotion et surtout beaucoup de ferveur patriotique ont caractérisé cette cérémonie qui s’est déroulée à la base navale de Douala en hommage à 21 soldats décédés en opérations. Comme devait s’attendre, cette cérémonie s’est déroulée dans le strict respect des normes et exigences militaires. Les grands temps forts de cette cérémonie de dévoilement de la stèle commémorative se sont articulés autour de la lecture du déroulement de ladite cérémonie, l’installation du drapeau et sa garde à ‘emplacement de la stèle, le départ du Ca/Cemm à l’emplacement de la stèle, la présentation de l’œuvre. Place sera alors cédé aux allocutions et essentiellement celle du Cv/Coband et le dévoilement de la stèle, objet de cette cérémonie.

La stèle de l’immortalité

S’il y avait lieu de garder la tête froide au regard du caractère strictement militaire de la cérémonie, l’émotion sera tout de même monté d’un cran avec la pose de la gerbe de fleurs par le Ca/Cemm à la base de la stèle, et davantage au moment où toutes les familles des victimes se sont succédé autour de cette stèle pour ce rituel pour lequel on ne pouvait s’empêcher d’écraser une larme. Si elle ne s’y résume évidemment pas, la mort au combat fait partie intégrante de l’expérience combattante et suscite ainsi une mémoire particulière au sein de la Nation.




C’est ainsi que bien qu’ils soient communément associés aux traditions commémoratives de la Première Guerre mondiale, les monuments aux morts relèvent en fait d’une pratique datant du XIXe siècle. Très souvent on y trouve inscrit cette devise : « A nous le souvenir, à eux l’immortalité ». De leur représentation, ils peuvent être symbolisé par des blessés et agonisants (représentation pathétique) ou par l’ardeur du combat pour la nation (représentation héroïque), comme c’est le cas à la base navale. Mais très souvent, la représentation de la mort au combat n’est pas occultée mais directement affrontée. Le dernier temps fort de cette cérémonie aura été consacré à la remise des cadeaux au pupilles (enfants de soldats morts pour la partie). Ici, un accent particulier a été mis au sujet de la préparation de la rentrée scolaire qui, comme on le sait déjà, est fixée au 06 semptembre prochain. C’est ainsi que des kits scolaires leur ont été remis par les autorités militaires et civiles présentes à cette cérémonie.

Please follow and like us:

Alain Soppo

reporter

Alain Soppo has 19 posts and counting. See all posts by Alain Soppo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *