Célestine Ketcha Courtès remercie Dieu à travers une messe d’action de grâce

Messe d'action de Grâce de Ketcha Courtès à Bangangté

Après avoir échappé à une mort brutale et violente suite à un accident de circulation, le ministre de l’habitat et du développement urbain (Minhdu), a voulu rendre grâce à Dieu pour ses innombrables bienfaits. Célébrer la vie. C’est en ce sens qu’il fallait comprendre et surtout  justifier l’organisation de cette messe d’action de grâce qui a été organisée dans la ville de Bangangté et à laquelle ont pris part de nombreux invités et surtout les membres du gouvernement.

Celle qui a régné à Bangangté, chef-lieu du département du Ndé, région de l’Ouest, ne peut être oubliée de sitôt. Son caractère et ses actes parlent pour elle. Ainsi par exemple, par le côté pieux de sa personnalité, elle a voulu  rendre grâce au Tout-Puissant, le célébrer pour la vie qu’il donne en abondance à ses enfants. C’est-à-dire lui manifester toute sa gratitude. En tout cas, c’est ce que Célestine Ketcha Courtès a cru nécessaire et urgent de faire, suite au privilège que Dieu venait encore de lui accorder en lui épargnant la vie lors d’un accident dont elle a été victime au mois de septembre dernier.

Célestine ketcha Courtès a vu Dieu ?

Et la chanson dit assez clairement : « Dieu est bon, il m’a fait du bien, mon âme, lève-toi et loue le Seigneur ». Célestine ketcha Courtès, à travers une messe d’action de grâce a donc loué l’Eternel, a reconnu que le nom de l’Eternel est magnifique sur toute la terre et que sa majesté s’élève au-dessus des cieux. Il était davantage question d’être en conformité avec cette recommandation qui veut que les êtres humains, notamment les chrétiens, soient sans cesse en prière et surtout rendent grâce en toutes choses, selon ce qui est écrit dans l’épître de Paul aux Thessaloniciens.

Pour cette messe d’action de grâce, après la grande frayeur née dudit accident de circulation, il était cette fois-ci question de manifestation de joie et de gratitude pour les populations de Bassamba et de Bangangté envers le Créateur, le Seigneur Dieu tout puissant, pour avoir « sauvé miraculeusement leur Reine des Reines-Mères, leur Menchiagrup ». Aussi, n’a-t-on pas été surpris − le 10 octobre dernier − de voir autant d’autorités de la localité, les ministres de culte et différentes chorale venues chanter des louanges d’adoration au Seigneur.

Rappelons que le cortège ministériel, en mission commandée par le Président de la République dans la région de l’Extrême-nord, était constitué de sept membres du gouvernement. Mais au regard de la mission à caractère humanitaire que ces ministres devaient accomplir dans cette partie du pays,  Dieu les a épargnés. Rendre grâce à Dieu ne pouvait que paraitre légitime et bon. De retour de cette mission, des familles et plusieurs communautés avaient d’ailleurs donné le ton ; elles se sont agglutinées le long du parcours que devait emprunter le cortège ministériel et, sous des acclamations, avaient entonné des cantiques d’adoration au Seigneur en guise de reconnaissance et de remerciement.

Ce fut donc à juste titre que les communautés du Ndé, ont voulu rendre grâce à Dieu pour leur mère, leur fille, leur ‘’Reine des Reines mères’’ et leur élite. Une attitude d’autant plus significative que cette messe a été initiée par les Chefs Traditionnels, les élites et les populations du département du Ndé. Tout un symbole.

Please follow and like us:

Stève Njoh

Stève Njoh est le directeur de publication de l'hebdomadaire Ça Presse. Journaliste spécialisé dans l'analyse des faits géopolitiques.

Stève Njoh has 72 posts and counting. See all posts by Stève Njoh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *