160 CTD du Littoral à l’école : de l’élaboration, montage, suivi et exécution des projets

CTD à l'ecole CARPA

CTD. Dans le cadre du partenariat entre le secteur public et le secteur privé, et par l’entremise du Conseil à la réalisation des contrats de partenariat (Carpa), une 3ème session de formation au bénéfice de 160 Collectivités territoriales décentralisées du Littoral s’est tenue à Douala le 15 septembre 2020 au cercle municipal de Bonanjo. Celle-ci a été présidée par Patrice Biakeu, délégué régional du Minhdu pour le Littoral et en présence des magistrats municipaux.

C’est une session qui a permis aux magistrats municipaux – des 160 Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) que comptent la région du Littoral – d’être plus  informés sur la manière dont ils peuvent ficeler des projets, procéder à leur montage, leur suivi et leur exécution financières dans le cadre du Partenariat Public-Privé (PPP). La tenue de cette formation trouve sa justification dans un contexte en rapport  avec l’accélération de la politique de décentralisation appelant les exécutifs communaux et toutes les parties prenantes à prendre véritablement en main le développement de leur localité. « Il est bon que  nous puissions porter à leur connaissance tous les outils qui ont été mis en place par le gouvernement pour que les infrastructures au niveau de nos collectivités territoriales décentralisées puissent prendre leur envol », a indiqué Dieudonné Bondoma Yokono, Président de Carpa.

Des opportunités pour les CTD

Ce séminaire de formation se justifie aussi parce qu’au lendemain du scrutin du 09 février 2020, les exécutifs communaux ont été renouvelés. En outre, avec la mise en œuvre du nouveau code général de la décentralisation, il n’y avait pas mieux que ce séminaire impulsé par le ministère de l’habitat et du développement urbain. A cet effet le délégué régional du Minhdu pour le Littoral, Patrice Biakeu, en a profité pour présenter les opportunités qui s’offrent aux exécutifs municipaux. Mais à ce niveau, il convient de rappeler que cette formation s’étend sur quatre sessions et que toutes ces formations se tiennent à Douala. Ainsi la première session a démarré en août  2020, par les CTD de la région du Centre.  Par la suite, il est revenu aux CTD des régions du Nord-ouest et Sud-ouest d’en bénéficier aussi. La dernière session de cette phase pilote s’achèvera en octobre par les CTD de la région de l’Adamaoua.

Il est important de préciser que cette formation – de  manière globale -vise en réalité à doter les magistrats municipaux, les secrétaires généraux et tous leurs collaborateurs, des outils nécessaires pour l’élaboration des projets, leur montage, leur suivi et leur exécution dans le volet financier en mode PPP. « C’est une opportunité pour ces magistrats municipaux de pouvoir décider et se dotant d’idées innovantes pour pouvoir faire face à la concurrence ; également être à la recherche des financements en Partenariat Public Privé », a fait savoir  M. Patrice Biakeu. Les CTD auront donc tort  de ne pas s’approprier ces techniques qui rentrent dans le cadre du partenariat secteur public – secteur privé. Car « ce sont les leviers sur lesquels il faut jouer pour aller déjà vers des partenaires, chercher des financements avec des projets mâtures.

Implémenter les applications sur le terrain

C’est également une opportunité pour pouvoir déjà renforcer les capacités du personnel sur le plan technique, l’étude du partenaire sur le plan financier pour que les mairies n’attendent plus forcément le Bip ou bien n’attendent plus l’Etat. Il faut aussi que les mêmes magistrats municipaux soient capables de rechercher personnellement des financements à travers des partenaires. Et une fois les financements trouvés, qu’ils soient à même de mener les projets de financement en mode PPP jusqu’à son terme », a reprécisé le délégué régional du Minhdu pour le Littoral. La formation, c’est une chose, la mise en application, en est une autre. Il reviendra donc désormais aux premiers responsables des CTD de s’adapter à cette formation et surtout d’en faire bon usage. Il y va du bien-être de leurs populations.

Stève Njoh

Stève Njoh est le directeur de publication de l'hebdomadaire Ça Presse. Journaliste spécialisé dans l'analyse des faits géopolitiques.

Stève Njoh has 74 posts and counting. See all posts by Stève Njoh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *