Valentin Epoupa instaure la gestion inclusive à Douala 3e

Douala 3è, Maire Valentin Epoupa

Bien que desservi dès l’entame de son mandat à Douala 3e par la survenance de la covid-19, le nouvel édile municipal n’a pas hésité d’y fonder son approche de gestion en sonnant une implication tous azimuts de ses collaborateurs et administrés. A la réalité, on se serait plutôt attendu à un chamboulement pour la mise en branle de la vision qui lui permit, lors des dernières municipales à damer le pion à ses adversaires.

Mais c’était sans compter avec l’ingéniosité de l’exécutif municipal sous la conduite du maire Valentin Epoupa Bossambo qui, saisissant l’occasion du lancement de la riposte contre ladite pandémie en son unité de commandement, a insisté sur « la responsabilité individuelle et collective pour vaincre celle-ci et doter la commune de moyens probants de lutte, étant entendu qu’en la matière aucun budget n’avait été prévu ». Et loin pour cet état de fait de dicter à ladite commune une gestion quelconque de crise sanitaire, il a plutôt mis en branle une approche participative à tous points de vue, tant il y va de la survie des activités de cette commune territoriale décentralisée en périphérie de la capitale économique.

Fort heureusement, cette implantation géographique à Douala 3è lui vaut d’abriter une bonne frange de notre paysage industriel lui assurant conséquemment des revenus communaux conséquents assortis d’une disponibilité de tous les instants des opérateurs économiques qui s’y meuvent et devenus par la force des choses des partenaires de premier plan pour l’implémentation des projets de développement y domiciliés. Suffisant pour comprendre que ladite mairie ait entamé sous son mandat une mue perceptible avec notamment la finalisation du marché de Ndogpassi qui fit couler beaucoup d’encre sous son prédécesseur, non sans que ladite mairie connaisse par ailleurs une accélération de la viabilisation de ses différents quartiers grâce à la mise en service de ponceaux ou encore la réhabilitation de certains axes routiers.

Prospective et Assainissement de Douala 3è

Au demeurant, en étendant la durée du respect des mesures barrière édictées conjointement par l’OMS et le gouvernement, il s’est voulu prospectif à souhait pour étendre conséquemment la campagne de sensibilisation de ses administrés. Une option qui lui donne raison aujourd’hui quand bien même lesdites mesures semblent désormais bénéficier d’une appropriation plus affirmée des populations singulièrement en ce qui concerne le port du masque facial, même si par ailleurs celui-ci ne répond pas toujours aux normes, à l’instar de celui en tissu confectionné par nos tailleurs. Bien plus, cette option augure de ce que M. le maire transposera la même projection sur la gestion communale en anticipant à défaut de réaction prompte devant les desiderata de ses administrés et ce, à la hauteur des moyens dont disposera ladite commune. C’est donc dire qu’à brève échéance, il mettra un terme aux mouvements d’humeur itératifs des employés de cette mairie qui en ont grevé l’exécution budgétaire à bien d’égards au point que son prédécesseur ait été accusé de gestion népotique et épicière de celle-ci près de sept ans durant, le tout assorti du non-respect des délais de mise en œuvre de nombreux chantiers pourtant bouclés au plan financier.

Mieux, avec le défi sous-jacent tenant de l’amélioration de la gouvernance en ladite mairie, il ne fait point de doute que Valentin Epoupa Bossambo a à cœur d’y impulser une gestion patrimoniale rationnelle de même qu’une remobilisation des personnels au travers de la promotion d’une saine émulation adossée sur une franche collaboration garante de résultats meilleurs favorisant le plein épanouissement de ses administrés. Autant dire, une révolution en gestation en ladite mairie où on a tôt fait d’inscrire son prédécesseur aux oubliettes. Dans cette optique, Valentin Epoupa Bossambo a inscrit en priorité l’assainissement de la gestion communale en évitant au mieux les distractions de fonds qui y étaient réguliers du fait d’agents véreux. Et c’est fort à propos qu’il ne lésinera guère sur les moyens pour assurer la régularité des salaires des personnels en y adjoignant par la même occasion des primes quand il y a lieu pour motiver davantage ses collaborateurs et les inciter à améliorer leurs rendements individuels. En somme, on devrait s’attendre à très brève échéance à une profonde mutation dans cette mairie avec en toile de fond une volonté affirmée d’en faire une collectivité territoriale décentralisée exemplaire à tous points de vue.

Please follow and like us:

Simon Ngaka

Journaliste, Écrivain et analyste géopolitique

Simon Ngaka has 61 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *