Baham

Les travaux que cette branche de l’armée vient de réaliser dans la localité de Baham, sur haute instruction du chef de l’Etat, confirment à n’en point douter la vision « Armée-Nation » que se fait l’armée camerounaise. Les populations de la ville de Baham, située dans le département des hauts-plateaux, région de l’Ouest, sont émerveillées par la métamorphose que subit leur localité, depuis que certains travaux du génie civil ont été confiés à la branche de l’armée dirigée des mains de maître par le colonel Jackson Kamgain.

Si dans les commentaires, tout le monde est unanime à reconnaitre que la tribune de la place des fêtes de l’arrondissement de Baham, d’une capacité de 300 places, au regard de l’état de délabrement dans laquelle elle était, passe pour être la plus belle de la région, tout le mérite est à mettre à l’actif du génie militaire. Dans les faits, il s’agit de la modification et du renforcement de la charpente du toit de la tribune ; de la création d’une rame d’accès à la tribune pour handicapés ; du pavage de toute la façade principale de la tribune ; de la création de garde-corps en tube métallique ; de l’aménagement des caniveaux ; de la création d’une cabine de sonorisation, d’un bloc toilette moderne + fosse septique et puisard ; d’un château d’eau pour alimenter les toilettes de la tribune ; de l’installation d’un robinet public à l’arrière de la tribune ; du raffermissement de la peinture du toit et des murs ; des installations électriques (prises et réglettes). Ce qui confirme le fait qu’entre missions de défense et service communautaire, cette unité est l’un des piliers incontournable de l’armée.

Baham renaît malgré la saison des pluies

A l’exemple de ce qui se passe dans de nombreux pays, autant on a toujours su apprécier la manière dont les forces de Défense pouvaient servir d’élément moteur pour le développement, autant on le fait aussi au Cameroun. Les travaux d’aménagement dans la ville de Baham n’ont pas été uniquement circonscrits autour de la tribune. Dans le cadre du développement urbain, certains tronçons routiers ont aussi subi une cure de jouvence. En dépit de quelques difficultés liées, comme l’a signalé le Colonel Jackson Kamgain, Directeur du Génie militaire, à la grande saison des pluies qui bat son plein dans la région de l’Ouest, ou encore à l’omniprésence du Covid-19 qui a, non seulement contraint la réduction des effectifs dans le chantier afin d’être en conformité avec les mesures barrières édictées par le gouvernement, mais aussi a été à l’origine du prolongement des délais de livraison de ce chantier qui a finalement pris cinq mois au lieu de quatre. Ce projet a pu être réalisé grâce à l’apport du ministère de l’économie, de la planification et l’aménagement du territoire (Minepat) représenté par Louis Roger Fankam Djoumessi, délégué régionale, qui, en sa qualité de maitre d’ouvrage et président de la commission technique, a supervisé l’ensemble des travaux qui ont été exécutés par le Génie Militaire.

En attendant réception

Ont été « mis à contribution, le délégué départemental des travaux publics, le délégué départemental du Minepat des hauts-plateaux », comme l’a souligné le Directeur du Génie Militaire avant d’ajouter : « De ces travaux qui ont été lancés en janvier dernier, le cahier de charges qui nous a été donné a été largement dépassé du fait de la quantité des travaux exécutés. On devrait les faire sur 10km, on en a fait sur 12 km, sans oublier les travaux annexes qui nous ont été instruits et qui ont été réalisés. Notamment l’aménagement de plusieurs voies dans l’arrondissement de Baham, ainsi que les travaux un peu plus soutenus pour la réhabilitation de la tribune ».

Si pour l’heure, il ne s’agit que de la réception technique des travaux, en attendant son officialisation, il convient de noter que la réhabilitation de cette route revêt une importance capitale en ce sens que, en tant que axe le plus important, elle traverse le centre-ville de Baham et dessert la localité de Badenkop. Ce qui a pour effet de rendre plus fluide la circulation entre  cet arrondissement et le chef-lieu du département des hauts-plateaux. 

Please follow and like us:

Stève Njoh

Stève Njoh est le directeur de publication de l'hebdomadaire Ça Presse. Journaliste spécialisé dans l'analyse des faits géopolitiques.

Stève Njoh has 74 posts and counting. See all posts by Stève Njoh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *